La Presse rejoint la dynamique du Campus International Don Bosco !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le 3 septembre dernier, l’institution La Navarre a signé devant la Presse la charte du Label Campus International Don Bosco en présence de Jean-Marie Petitclerc, président de la Fondation La Navarre.

Le collège de La Navarre labellisé

  • Var-Matin (Grand Toulon) – 8 Septembre 2020

  • Y. S.(Photo Y. S.)Le “Campus International Don Bosco” est un label qui identifie les établissements salésiens qui sont engagés dans une pédagogie d’ouverture à l’international.Depuis quelques années, l’Institut Saint-Joseph de La Navarre, établissement salésien, s’est distingué par une large diversification de ses enseignements. En parallèle, l’accent a été mis sur le volet écologique et les langues étrangères avec, en particulier, la création en 2019 d’une classe de 5e et d’une classe de 4e Langues et civilisations de la Méditerranée. Les élèves concernés ont une heure supplémentaire d’initiation à la culture et langue latine, et une heure supplémentaire d’initiation à l’Italien ou à l’Espagnol. Des voyages au-delà des Pyrénées et des Alpes ont donné plus encore de sens à ces initiatives. Ces efforts sont aujourd’hui salués par une labellisation dans laquelle l’établissement voit se concrétiser des principes qui lui sont chers et constituent des piliers. La signature est intervenue entre le chef d’établissement Christophe Cortes, le président de la Fondation Jean-Marie Petitclerc, et Daniel Gouilly, délégué de tutelle. Le “Campus International Don Bosco” est un label qui identifie les établissements salésiens qui sont engagés dans une pédagogie d’ouverture à l’international. Celle-ci passe notamment par un apprentissage des langues étrangères au quotidien dans l’enseignement dispensé. Cours de mathématiques en anglais, ateliers de cuisine du monde, projection de films, voyages à l’étranger, accueil d’étudiants étrangers, tous les moyens et toutes les compétences du réseau sont mis à profit pour que l’élève en tire le maximum de bénéfices et prenne conscience qu’il fait partie de la jeunesse du monde. « La dynamique engagée depuis 2018 se prolonge et les élèves y sont pleinement associés », affirme Christophe Cortes qui espère poursuivre les échanges dès que la situation sanitaire le permettra, avec notamment pour objectif de finaliser un jumelage comparable à celui établi entre des communes. Par ces actions, l’Institut Saint- Joseph, à travers un réseau qui s’inscrit dans son époque actuelle, souhaite mettre les jeunes face aux enjeux de leur époque et prépare les futurs citoyens à en relever les défis.